Archives de ‘Régions’

Merzapani ou macaron Corse

Merzapani ou macaron Corse slider

Ce mois-ci et le mois prochain, j’ai un emploi du temps hyper chargé et très peu de temps pour avoir le plaisir de m’inscrire à tous les défis qui m’intéressent. Je jongle entre le travail et la maison, certains soirs rentrant à pas d’heure… Mais je ne pouvais pas laisser passer le  #CataCookingChallenge10 de Catalina avec pour marraine, une très bonne amie Marie-Christine et son blog regorgeant de pépites, surtout ces magnifiques pains : « L’Alchimie des mets de Nonna« . Pour le challenge, l’Ile de Beauté est à l’honneur. La Corse patrie de Marie et aussi la mienne, ayant une branche Corse dans ma famille par mon grand-père. J’ai profité du premier jour de ma petite semaine de vacance qui va me faire un bien fou, pour aller me balader chez Marie et j’ai trouver ces délicieux macarons Corses. Ayant tous les ingrédients, je les ai réalisé samedi matin. Ultra facile à faire, c’est vraiment un régal pour les amateurs d’amandes 🙂 A déguster avec un bon café, en chiper dans le plat à chaque fois qu’on passe devant.. Ils n’ont pas fait le week-end. Merci Marie pour ce partage et Catalina pour ces Challenges.

(suite…)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Macaroné du Poitou

Macaroné du Poitou slider

Pour le  #CataCookingChallenge09 , le défi culinaire mensuel de Catalina « Le blog de cata », je vous emmène ce mois-ci pas très loin de chez moi. Dans un département voisin, dans une région qui fait partie maintenant de ma Grande région, en Poitou Charente. Pourquoi j’ai choisi le Poitou ? car c’est une région qui parle à mon cœur même si je n’ai pas encore eu l’occasion de la visiter. Une très bonne amie que beaucoup d’entre vous connaissent y vit. Béatrice « Popote et Nature » !! Un blog super dirigé par une amoureuse de la Nature et de la bonne bouffe. Je vous invite à aller lui faire un coucou. Je savais qu’elle avait publié des recettes du Poitou et notamment ce macaroné. Les macarons de Montmorillon, ça vous parle ? Ce macaroné fait parti de la famille, le grand frère en version XXL !! Un gâteau hyper fondant, très puissant en goût. Je ne vous conseille pas d’en prendre une bouchée… car vous serez quitte pour grappiller les petites miettes qui tombent dans le plat au risque de vous faire passer pour un méga gourmand !!!

(suite…)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Falue – La brioche Normande

Falue – La brioche normande slider

Vous vous souvenez de la Teurgoule que j’ai publié en début d’année ? Quand ma collègue de travail m’a donné la recette, elle m’a parlé de cette fameuse Falue en me disant que c’était la tradition d’accompagner la Teurgoule avec mais elle ne l’avait jamais faite.  Donc ma mission a été de chercher sur le net cette Falue. J’ai trouvé pas mal de recettes mais jamais deux fois la même, il y avait toujours des petites variantes. (Je testerais les autres versions plus tard).  J’ai finalement opter pour la recette sur le site de Patrimoine Normand. Je ne sais pas si c’est la version d’origine mais je peux vous dire que l’on sait vraiment régalé. Je me disais qu’une brioche pour accompagner un riz au lait c’était très roboratif mais non. La Falue est vraiment très légère (malgré les apparences 😉 )  et son goût très complémentaire avec la Teurgoule. J’ai été très perplexe quand j’ai lu le déroulé de la recette mais cela marche à merveille, jugé vous même sur les photos 🙂 Avec cette quantité, on fait deux très belles brioches qui se conservent enveloppées dans un torchon pendant 3 à 4 jours. Elles partent très vite le matin au petit déjeuner ou comme mon fils a adoré les manger, avec des tranches de pêches bien juteuses dessus pour le gouter. Il m’est resté une moitié de brioche avec laquelle j’ai réalisé un flan brioché aux pommes. Tout se recycle 😉

Pour la petite histoire, je vous mets un extrait du site que vous pouvez consulter pour connaitre l’histoire de la Falue sur la fête des Rois ICI . « La falue fait partie des mets traditionnels normand. C’est un dessert attesté dans une bonne partie de la Normandie et en particulier le Besin, le Saint-Lois, le Coutançais. Son nom dénote un caractère ancien. Falue ou Fallue vient du mot falle qui désigne l’estomac et qui viendrait du terme scandinave falur désignant un « tube » en vieux norrois, la langue des viking » …..

Je propose cette recette à « Compile moi un menu« , le défi mensuel que je gère chaque mois avec Sandra « Encore un gâteau« . Ce mois-ci on vous a proposé de venir boulanger pour nous 🙂 Pour nous rejoindre sur le thème du mois d’octobre, tout les liens sont dans la colonne de droite.

(suite…)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Bœuf bourguignon

Boeuf bourguignon slider

Ici les températures ne sont pas encore assez chaudes donc on peut se permettre de se chouchouter encore un peu avec un bon plat mijoté. Ce bœuf bourguignon est juste sublime, la viande marine pendant des heures dans un bon vin de Bourgogne relevé par un petit verre de Marc de Bourgogne. Ensuite, une cuisson longue dans une marmite en fonte. Petite, j’observais beaucoup mon père cuisiner et surtout je mémorisais toutes ses petites astuces pour rendre un plat unique. Et parmi celle-ci, Il a toujours rajouté dans ses daubes ou bourguignon 4 carrés de chocolat noir en fin de cuisson. Il me disait que cela rendait la viande brillante et  épaississait légère la sauce tout en lui apportant une touche subtile de cacao… Un plat qui se laisse apprécier à sa juste valeur et dans la continuité de mon père.. je le sers toujours avec des spaghettis 😉

« Je participe au défi Appropriez-vous la recette !!!, un jeu initié par Sylvie La Table de Clara » Pour cette première édition, je me suis appropriée la recette de mon père …

(suite…)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Côtes de veau de lait Limousin, sauce moutarde violette de Brive

Cotes de veau de lait limousin sauce moutarde violette de brive slider

Ce mois-ci, c’est Didier du superbe blog « Visites gourmandes »  qui est au commande de La Bataille Food. Anne Laure « Maman est psychomot » avait craqué pour sa recette de poireaux cachés dans un gâteau roulé.  La bataille est un défi culinaire créé par Jenna du blog Bistro de Jenna qui rassemble chaque mois des blogueurs ou non autour d’un thème choisi. Donc notre parrain a choisi de nous faire travailler autour des produits locaux et des épices, ce qui ne m’étonne pas du tout, connaissant bien son blog pour le suivre depuis de nombreuses années 😉 Des produits en Limousin, il y en a beaucoup… j’en découvre tous les jours car je vous rappelle que c’est ma région d’adoption depuis 8 ans… j’en ai pas encore fait tout le tour. Nous avons la chance d’être réputé pour avoir une des meilleure viande. Que ce soit le bœuf « La limousine », le Veau de lait élevè sous la mère, le porc « Cul noir » et j’en oublie… J’ai donc naturellement choisie de mettre une de ces viandes à l’honneur avec des côtes de veau de lait.. que j’ai acheté chez « Copains comme cochons » à Egletons (19) Une boucherie qui ne travaille qu’avec des producteurs locaux, dont « l’Arédienne » à Saint Yrieix le Déjalat qui est propriétaire de cette boucherie. Ils nous proposent des prix abordables, de la qualité et surtout un très bon accueil !!   Si vous êtes dans le coin ou de passage, je vous encourage à aller y faire un tour… Pour accompagner cette viande, j’ai choisi de faire une sauce avec un autre produit que j’ai découvert ici et dont on est vraiment fan, j’en ai toujours un pot au frigo.. c’est la moutarde violette de Brive. Une moutarde douce et épicée au moût de raisins… elle n’a pas besoin d’être cuisiné tant c’est une explosion de saveur en bouche. Elle enrichit bien des mets avec très peu d’ingrédients. Donc voici ma proposition Didier  : 3 ingrédients du Limousin… Du veau de lait et de la moutarde violette que j’ai associé à de la crème fraiche épaisse des Laiteries « Les fayes » bien sûr. Un plat super simple oui, mais qui n’a pas besoin de plus pour en faire un bon repas.. Accompagné de pommes de terre soufflés… Un vrai régal pour les papilles et j’ai un fan :  mon fils en a lécher la casserole .. lol !! et pour les épices… la moutarde a tout ce qu’il lui faut 😉

(suite…)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Bouligou ou Boulaigou Limousin

Le bouligou ou boulaigou limousin slider

Le boulaigou (bouligou, boulegou ou encore balaigou) n’est rien d’autre qu’une crêpe très épaisse dont la saveur simple à régalé des générations de petits Limousins ! Son nom viendrait peut-être du fait que la ménagère à tout « boléguer » ensemble d’ailleurs dans le langage courant en limousin faire un bouligou ou boulégou c’est faire une bêtise, une erreur. La pâte est celle d’une crêpe classique (farine, lait, œuf), laissée quelque temps au repos pour qu’elle se détende et que s’y développent les arômes de la vanille, du rhum, d’une eau-de-vie locale et des fruits car on peut l’agrémenter avec des fruits de saison. Versée dans la poêle chaude beurrée, en une bonne épaisseur d‘environ 1 cm, la technique consiste à la soulever régulièrement pour laisser s’écouler en dessous de la pâte déjà prise celle encore liquide… puis, avec précaution, à l’aide d’une spatule, à la retourner pour cuire l’autre face. Trop lourde à faire sauter dans la poêle, cette crêpe roborative du goûter ou du dessert est un régal, saupoudrée de sucre comme nappée de confiture (de myrtilles, sur le plateau de Millevaches !) ou de miel des Monédières !  J’ai choisi de vous la présenter aux fruits en utilisant des Pommes du Limousin AOP… Une recette pour ma copinaute « Le blog de Cata » pour le défi   #CataCookingChallenge03. En mars, ont part en Afrique centrale, de l’ouest et Afrique australe et/ou de 2 régions de France (Limousin et Aquitaine). Ce mois-ci, j’ai fait le choix de rester dans ma région d’adoption, le Limousin 😉

(suite…)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Teurgoule : Le riz au lait Normand

Teurgoule slider

Cela fait plus de 4 ans que je travaille à la Mission Locale de Tulle et très régulièrement, Magali une de nos collègues Normande, nous apporte cette fameuse Teurgoule, le riz au lait Normand. Un instant de pur plaisir qui nous réconforte bien à chaque fois 😉 Elle m’a fait ramener par sa mère un plat à Teurgoule d’un potier Normand et m’a donné SA recette pour que je puisse la cuisiner pour mes zhoms et vous la partager. Dans le cadre de « Compile moi un menu » crée par Seb « Poivré Seb » et que depuis je gère tous les mois avec ma cacahuète Sandra « Encore un gâteau« , nous avons eu envie de former un trio et de prendre une marraine avec nous pour le mois de Janvier. Rosa et son merveilleux blog plein de recettes catalanes « La cuisine de Rosa » a choisi un thème de cocooning autour  de bonnes gourmandises accompagnées d’une boisson chaude réconfortante. Pour ma participation, j’ai donc choisi de vous présenter cette Teurgoule. Pendant sa longue cuisson au four, elle réchauffe la maison et l’embaume, elle est super gourmande… se marie parfaitement avec un bon thé ou autre ! Elle se cuisine en principe avec de la cannelle, là je l’ai faite comme ma collègue uniquement avec une gousse de vanille car mon fils en est plus fan que de la cannelle… à vous de choisir votre parfum. Et en bonne normande qui se respecte, Magali mets sa petite touche en rajoutant une brique de crème fraiche liquide entière 😉 pour encore plus de crémeux et attention, bien mettre du lait ENTIER et de la crème ENTIÈRE  !! pas de régime sur ce coup là !! …  On est Normand ou on l’est pas !!! Pour la cuisson qui est la réussite du plat, il faut tester en fonction de votre four. Pour ce plat et cette quantité, il faut compter environ 4 h de cuisson. J’ai surveillé sur la dernière heure la croûte du dessus car il faut qu’elle soit d’une belle couleur dorée. Trop claire, elle risque de ne pas être tout à fait cuite.. trop liquide, trop foncée presque noire, elle sera trop cuite et pas crémeuse. J’ai donc stoppé  ma cuisson à 3 h 46 très exactement, j’ai soulevé un peu le croûte au milieu (on le voit sur la photo) pour y plonger une petite cuillère et là, elle était parfaite crémeuse à point, comme celle de Magali 😀  Mes zhoms l’ont trouvé méga bonne, crémeuse, onctueuse, hyper fondante, bien parfumée, pas écœurante… un petit régal quoi !! En bas de l’article je vous raconte la petite histoire de la Teurgoule (trouvé sur le net) et des liens si cela vous donne envie de vous procurer ce fameux plat 🙂

Pour toutes les explications sur notre jeu mensuel, vous trouverez les liens dans ma colonne de droite. De plus en plus de participants nous rejoignent chaque mois et prennent plaisir à cuisiner pour nos thèmes…. cela nous fait très chaud au cœur de vous rassembler à chaque fois pour des instants de pur plaisir, de partage et d’émotion en cuisine en toute convivialité. Venez nous rejoindre <3

(suite…)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Empedrat, salade de légumineuses catalane

Empedrat, salade de legumineuses catalane slider

Me voici de retour pour vous proposer une recette pour la 10 ème édition de « Passe Plat entre amis » instauré par Corinne du blog « Mamou and Co. Pour cette longue période estivale, c’est Claudie « La cuisine de Gut« , un blog tout pleins d’idées 😉  qui nous a choisi un thème parfait pour les vacances « Une Recette chrono trop gourmande ! » . Le but de ce défi est de choisir une recette en rapport avec le thème donné sur un autre blog pour le mettre à l’honneur.  Mon choix s’est porté sur une belle salade que j’avais vu passer chez Rosa « La cuisine de Rosa« . Une salade gouteuse, parfumée, légèrement épicée et assez rapide à faire.. moins de 30 mn. C’est parfait pour se faire plaisir tout en restant le plus possible les pieds dans l’eau avec ce temps 😉 Chez Rosa, on trouve beaucoup de recettes catalanes, pleines de gourmandises et de soleil. Merci Rosa, nous avons beaucoup apprécié cette salade.

(suite…)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tourtou à l’œuf poché, légumes et lard

Tourtou à l'oeuf poché, légumes et lard slider

Les tourtous !! Vous connaissez ? J’ai découvert cette spécialité en arrivant en Corrèze. J’en suis vite devenue complétement fan !! Les tourtous remplaçaient le pain dans le bas Limousin et certaines régions de l’Auvergne et du Cantal. Ils sont aussi connus sous le nom de « galetous » dans le haut Limousin et « bourriols » dans le Cantal, « pompes », etc. Si, en Limousin, les galetous accompagnaient traditionnellement les plats en sauce comme le civet ou le ragoût, à notre époque, ils sont surtout servis à l’apéritif, tartinés de grattons (grillons persillés limousins), roulés et coupés en tronçons.J’adore ce goût très prononcé du Sarrazin . Et moi, à l’inverse des traditions (oui, je sais.. je suis du Sud !!), je  l’adore nappé de confiture de myrtilles !! Aujourd’hui, je ne vais pas vous donner la recette du tourtou, ce sera pour un prochain post car d’abord, il faut que je trouve une bonne âme corrézienne ou limousine qui me donne la recette originale. Il faut pas que je publie n’importe quoi, sous peine de me faire enguirlander 😉 Dans la composition de cette galette entrent de la farine de sarrasin, de froment et de la levure de boulanger. De l’eau y est rajoutée pour obtenir une pâte plus épaisse que la pâte à crêpes. Mais je sais aussi que les meilleurs tourtous se font avec un vieux levain… Grâce à une collègue de travail, je les achète dans une boulangerie où ils sont vraiment excellent, c’est ceux-ci que je vous propose aujourd’hui.. on peut aussi faire cette recette avec des galettes bretonnes 🙂

J’ai réalisé cette recette pour Compile moi un menu sur le thème « L’œuf dans tous ses états!« .. Un plat délicieux, complet où le jaune d’œuf coule sur les légumes et le tourtou, un vrai régal, un bon repas pour le soir.  Un défi qui a été crée par Seb du blog « Poivré Seb » que j’ai rejoins pour l’aider dans l’animation et la gestion quotidienne du jeu. Je vous invite à vous joindre à nous sur les prochains thèmes chaque 1er du mois. C’est dans la colonne de droite 😉

(suite…)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Queue de lotte à la Provençale

Queue de lotte à la provencale slider

Aujourd’hui, je vous emmène faire un petit tour dans ma Provence pour déguster ensemble de bonne queue de lotte. Une recette qui a toujours fait partir de ma famille.. Quand le poisson n’était pas très cher, elle faisait le bonheur d’un de nos repas du dimanche. J’ai eu la chance aussi, de trouver des queues de lotte à moitié prix cette semaine, bien blanches, bien belles. C’est pas évident du tout en Corrèze de trouver du poisson (autres que rivière) à des prix accessibles (quasiment 30% de plus que dans le sud)  et je parle même pas du poisson de la méditerranée qui lui n’est même pas connu des poissonnier du coin :/  !! C’est ce qu’il me manque le plus depuis que je suis partie, la mer et ses poissons. J’ai pensé à cette recette que je ne vous avais pas encore partagé. Elle est simple, pleine de parfum du soleil.. un vrai bonheur 🙂

(suite…)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pompe à l’huile d’olive Provençale

Pompe à l'huile d'olive slider

Pour le thème « Les spécialités de nos régions » de Compile moi un menu que Sébastien de « Poivré Seb » et moi-même gérons ensemble, j’ai choisi de vous présenter une spécialité de ma Provence. Cela vous étonne ?? 😉 et de vous conter à la fin de l’article , l’histoire des 13 desserts provençaux.

Quelques mots sur le défi et le jeu « Compile moi un menu ». C’est un jeu culinaire qui se déroulent en deux parties. Le thème et la publications des recettes puis la compilation d’un menu sur le tableau Pinterest qui est réalisé chaque mois. Ce mois ci, les règles à respecter  :

1 –Réaliser une spécialité culinaire de votre région incontournable des tables pour les fêtes de fin d’année.

2 – Nous raconter « Une tradition de Noël, de l’An ou nous parler d’une curiosité touristique de votre région »

3 – Une décoration festive.

Je pense que tout y est !! Pour en revenir à la pompe, c’est une tradition dans ma famille depuis des générations, je n’ai jamais passé un Noël sans pompe depuis que je suis en Corrèze, je n’en trouve pas donc je la fait et elle est aussi bonne. Et le summum pour moi, c’est au petit-déjeuner. La pompe a une texture très particulière, elle ne ressemble pas du tout à une brioche (celle que l’on trouve dans les commerce est plus une pogne qu’une pompe) , après la cuisson, elle doit être ferme et être légèrement pâteuse en bouche !! Et si vous avez la chance de la faire vieillir quelques jours, elle rassit, durcit et elle n’en ait que meilleure. Place maintenant à la recette et on se retrouve à la fin pour ma petite histoire 😉

(suite…)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Zezettes de Sète

Zezettes de sete slider

Voici un nouveau défi que j’ai découvert il y a peu. Vous savez que j’aime beaucoup participer à ces jeux culinaires qui ne sont rien d’autres que du partage de recettes avec des passionnés de cuisine. « Passe-plats entre amis » est un nouveau concept de Corinne du blog « Mamou & Co« . Une blogueuse dont j’ai découvert l’univers sur un autre défi et qui est très sympa. Le principe ? C’est un thème qui est donné chaque mois et on doit aller chercher sur un blog de cuisine de notre choix une recette qui rentre dans ce thème. Cela permet de découvrir d’autre blog ou de mettre en avant des blogs que l’on aime. J’ai adhéré de suite à ce principe. Et comme tout défi, il y a une marraine chaque mois et pour Septembre, c’est Severine « Maman… ça déborde« .. encore une belle rencontre sur un autre défi 😉 Comme quoi, la blogosphère culinaire est un immense réservoir de belles découvertes. Severine a choisi « Cuisine d’ici ou d’ailleurs : recettes typiques d’une région de France ou d’un autre pays » . Je n’ai pas cherché bien longtemps la recette que je voulais faire et le blog que je voulais mettre à l’honneur, c’est Sandrine « Un siphon fon fon … » Un blog que je connais depuis mes débuts sur la blogo, j’aime m’y promener régulièrement, il est mon inspiration quand je suis en manque d’idées pour des repas bons et rapides. Sandrine est toujours présente sur mon blog depuis toutes ces années et je la remercie pour cette longue fidelité… 😉 Donc pour ce thème, j’ai choisi une recette de chez nous, une recette de la cuisine languedocienne et pour être exacte de la ville de Sète !! Ces zezettes (et pas épouse X, hein? ) sont des petites merveilles, le mélange du Frontignan et de l’huile d’olive leurs donnent un goût exceptionnel… On déguste un biscuit, puis deux, puis trois… puis faut planquer le plat !! Merci Lady 😉

(suite…)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mini pissaladière et mini saladière

Mini pissaladiere et mini saladiere slider

Nous voici de retour pour la 4ème mission des 0.o Chut,  Un défi sorti tout droit de l’imagination de Karine « Chut je pâtisse!« .  Pour cette édition, c’est Lyne du blog « Epice et moi » qui a choisi comme thème « FingerFood Chic et Glamour » en d’autre terme : Réaliser une recette que l’on mange avec les doigts devant notre film préféré !! Et comme dans ce défi, il y a aussi l’ingrédient mystère pour corser le tout, le hasard m’a mis en binôme avec Elsa du blog « Envie d’une recette« . Elle m’a donné l’olive comme ingrédient à incorporer dans ma recette, je lui ai donné la pomme. Dès que j’ai vu, l’olive … ma recette et mes films étaient tous trouvés. En bonne marseillaise, l’olive fait partie intégrante de nos apéritifs. Ma préférée, c’est l’olive cassée… Mais là ce n’était pas du tout la saison et en plus, je vie loin de ma Provence maintenant. Mais qu’à cela ne tienne, j’ai tout de suite pensé à la recette que mon père nous faisait si souvent avec les olives noires de Nice … Il l’appelait la pissaladière mais sans le « pi » car en fait, c’est une pissaladière  à sa façon.. j’ai décidé de la revisiter en mini pour pouvoir les déguster avec le doigts, accompagné de notre pastaga 😉  devant un bon film. Et en parlant de film, je n’ai pas pu faire un choix car pour moi, pour ma Provence, pour les olives.. il n’y a rien de mieux qu’un bon film de Pagnol ou de Fernandel, ceux qui ont bercé mon enfance, ceux qui représentent si bien Marseille…

(suite…)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pâte de coing

Pâte de coing une

Aujourd’hui, je participe à un joli concours et ça se passe chez Gwendoline du blog « Mon p’tit coin gourmand« . Pour participer; Gwen nous a demandé de cuisiner « Notre cuisine« . En fait des plats de nos régions qu’elles soient natives ou adoptives. J’ai décidé de vous faire une recette de ma région de naissance, la Provence. Cette gourmandise est très connue, mais pour moi elle a beaucoup d’importance dans ma vie. Du plus loin que je me rappelle, nous avons toujours fait la pâte de coing maison. Mon grand-père avait dans son jardin des cognassiers et chaque année, nous faisions la récolte pour les pâtes, gelée, tarte etc… et surtout pour les 13 desserts provençaux !! je me régalais petite à regarder mon grand-père cuisiner la pâte de coing et c’était notre plaisir de la couper, la rouler dans le sucre  et surtout… l’engloutir !! Je n’ai malheureusement jamais noté sa recette, j’étais bien trop petite.

Mais, il y a quelques temps mon amie Béatrice, du sublime et savoureux blog  » Popote et nature » a publié LA recette. Quand j’ai vu les photos, j’ai fait un bon de … ?? ans 😀  en arrière. J’en ai fait pour Noël, un vrai régal… mon fils a découvert la pâte de coing et il en est super fan. J’ai eu l’occasion d’en trouver encore début février et du coup, j’ai profité de ce concours pour refaire mon stock !! J’ai deux boites pleines et j’adore en piquer une de temps en temps, comme au bon vieux temps 😀  … après cet article, je vous met aussi la recette de la gelée de coing car elles vont de pair ces deux recettes.

(suite…)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Gâteau Breton

Gâteau breton une

Aujourd’hui, je vous présente le gâteau breton que l’on ne présente plus mais que je n’avais encore jamais fait. Et oui… 😉 Cela fait un moment que je le vois sur le blog « J’ai le cœur gourmandise » … vous connaissez !?! Un blog 100% breton avec à la barre Sophie, une bretonne au cœur 100% CBS (caramel beurre salé) aussi doux et tendre !! Et ce gâteau me direz-vous pour celles et ceux qui ne l’ont pas encore tester ? C’est une bombe !! Et pourtant, j’étais très septique.. car beaucoup de beurre salé, de sucre, de farine, d’œuf…pas de parfum…. mais le résultat est tout simplement ensorcelant. Il faut s’attacher les mains pour ne pas en reprendre deux, trois petits morceaux …. Mais on a reussi l’exploit et en plus je l’ai trouvé meilleur de jour en jour. Je vous le conseille vivement 🙂

(suite…)

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 2 3