La myrtille

Voici mon premier article sur la myrtille que j’ai voulu mettre à l’honneur en vous présentant ma tarte et en lui consacrant de belles pages d’écritures.


La connaitre

Les myrtilles sont des fruits produits par diverses espèces du genre « Vaccinium », elles font parties de la famille des « Ericaceae ». Elles poussent sur un myrtillier.

Il y a les myrtilles sauvages que l’on trouve dans les montagnes  et les myrtilles que l’on cultive.

La myrtille cultivée se caractérise par des baies rondes et bleues, d’environ 16 mm de diamètre. Sa chair est blanche et elle ne tâche pas contrairement à la myrtille sauvage qui a des baies bleues très foncé presque noire, beaucoup plus petite. Sa chair est très colorée et elle a un parfum plus marqué.

Myrtille arbuste
Ce petit fruit à l’état sauvage pousse sur un arbrisseau de 30 à 50 cm de haut tandis que cultivé, il pousse sur des arbustes pouvant atteindre 2 mètres de haut. La myrtille cultivée ne possède pas les qualités gustatives, nutritionnelles de la myrtille sauvage, ni ses vertus thérapeutiques. Au sens botanique, les myrtilles appartiennent au groupe des airelles. Au sens culinaire, on fait la distinction entre les myrtilles qui sont bleues avec une saveur douce et sucrée et les airelles qui sont rouges et plutôt acidulées.  Selon les régions, elles portent divers noms : les brimbelles, les bleuets, blueberries,  gueule noire, mauret, raisins des bois, teint vin (longtemps on a teint les vêtements avec) etc.
Myrtilles fleurs Son histoire en brefLa légende prétend que les myrtilles sont nées des grains du chapelet qu’un Ermite égrena avant de mourir sur la montagne de Saint-Claude, près d’Autun, en Bourgogne. En vérité, elles étaient déjà consommées à l’époque de la préhistoire.Originaire d’Amérique du Nord, la myrtille est le fruit des Amérindiens. Empreint de symboles, la fleur de cet arbrisseau, en forme d’étoile à 5 branches est séchée par les Anciens pour être consommée toute l’année.
De par la forme de la fleur, ils pensaient que la myrtille était envoyée par le « Grand Esprit » pour calmer la faim de leurs enfants en période de disette. Il faut attendre le XXe siècle pour obtenir des variétés plus faciles à cultiver grâce au botaniste américain Fréderic Coville. Les premières cultures se font en Amérique du Nord vers 1920 puis introduites en Allemagne en 1934, sa culture se développe en France à partir de 1985.
Ses propriétés, atouts et vertus

La myrtille qui bleuit les lèvres, tâche les mains pour notre plus grande gourmandise est aussi un fruit santé.  Ses propriétés : antiseptiques, antidiarrhéiques, antihémorragiques, effets bénéfiques sur la vision et la mémoire.

La myrtille est très peu énergétique avec 50 kcal pour 100 g et très peu sucré.  Sa richesse en fibres et en antioxydant lui confère des vertus coupe-faim, elle régule l’intestin et elle est très diurétique.  Elle possède également un bon taux de vitamines E et C à ne pas négliger et elle apporte aussi fer, magnésium, potassium et phosphore.

Myrtilles gros plan

Elle possède aussi un concentré  flavonoïdes  à activité dite « vitamine P » qui lui confère un rôle bénéfique pour la santé cardio-vasculaire et contre le vieillissement cellulaire.

Dans les années soixante, un chercheur français, Henry Pourrat, dépose le brevet d’un médicament à base de myrtilles pour soigner les problèmes de vues. Il entreprit ces recherches après avoir appris que la Royale Air Force faisait manger à ses militaires de grandes quantités de myrtilles pour augmenter leur acuité visuelle nocturne durant les vols.  Depuis, la myrtille est utilisée en laboratoire pour la fabrication d’un médicament qui renforce la paroi des vaisseaux capillaires.

Conseil

Lors de la cueillette des myrtilles sauvages, faites très attention à celles ramassées près du sol. Elles ont souvent reçu des déjections animales, très souvent des renards et dans ce cas elles peuvent transmettre à l’homme « l’échinococcose alvéolaire ». C’est un parasite qui s’attaque au foie. Pour réduire les risques de contamination, il faut être vigilant et préférer la manger cuite plutôt que crue, car malgré le lavage et la congélation, cela ne permet pas de tuer le parasite. À la cuisson, celui-ci est détruit.

Myrtilles fraiches Sa saison

Idéalement de juillet à  septembre. Suivant les régions, on peut commencer à en trouver à partir de juin jusqu’en octobre.

La choisir, la conserver

La cueillir ou l’acheter bien ronde, charnue, très colorée et exempte de toute moisissure.

La conservée pendant 2 à 3 jours dans le bac à légumes du  frigidaire à plat sans avoir été lavé.

Pour ma part, je trouve que la meilleure façon est la congélation. Les laver doucement, bien les sécher et les mettre à plat dans des boites sur une rangée (sans les entasser). Les placer au congélateur pendant une heure au deux. Dès qu’elles sont congelées, on peut les mettre dans des sachets. Ce qui permet  de prélever la part que l’on veut. Elles se décongèlent  en quelques minutes. Et le gros avantage, c’est qu’elles ne perdent pas leur saveur et ni leur vertu.
La dégustation (enfin !!)

On vient de beaucoup parler de la myrtille maintenant on va passer à son vrai rôle, la déguster.

Les myrtilles peuvent être consommées fraîches (en saison), utilisées en pâtisserie. Et elles accompagnent parfaitement certains plats salés. Particulièrement le canard, le foie gras, dans les salades, etc.  Je vous ferais découvrir des recettes salées sur mon blog, recettes que je vais emprunter  à mon mari, chef cuisinier.

Myrtilles bol
Les myrtilles sont utilisées pour faire des confitures, des sirops, des sorbets, des tisanes, des eaux-de-vie, des liqueurs ou des vins. Le dessert où on la connaît le mieux est la tarte que l’on cuisine traditionnellement dans les régions montagneuses d’Europe (Alsace, Massif Central, Savoie, Vosges…). Mais elles se prêtent aussi aux muffins, aux beignets. En mettre une poignée dans son fromage blanc ou sa glace à la vanille et j’en passe. Nous découvrirons ensemble tous ce qu’on peut faire avec. Je vais commencer par vous présenter la Tarte aux myrtilles, recette de mon mari qui a eu beaucoup de succès, surtout auprès des enfants.
Astuces

Faire du poivre avec.  Dans un moulin à poivre mettre pour moitié du poivre en grain noir et des baies rose et compléter la moitié restante avec des myrtilles séchées. Bien mélanger. Vous obtiendrez un goût épicé et fruité qui ensoleillera vos plats et grillades.

Comme toute maman, on redoute la tâche de myrtille sur les vêtements. Une astuce qui marche assez bien est de laver le vêtement à l’eau froide avec de la lessive liquide. Le faire préalablement tremper un moment puis frotter doucement la tâche. En principe, celle-ci part relativement facilement. Ne pas attendre trop longtemps que la tâche soit complètement séchée, car cela sera plus difficile.

Voilà, mon article sur les myrtilles est terminé. J’ai effectué beaucoup de recherche sur différents sites pour faire une synthèse et essayer de vous présenter la myrtille simplement.

Bonne lecture.


Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires sur La myrtille

  1. recettesthermomix
    8 janvier 2016 à 08:32 (2 années plus tôt.)

    Très bon article sur les myrtilles, tous ce qu’il faut savoir s’y trouve. Un grand merci vivement la cueillette et les bonnes confitures maison.

    Répondre
    • Natly
      8 janvier 2016 à 18:41 (2 années plus tôt.)

      Merci cela me fait très plaisir.
      Il va falloir que je me remette à faire des articles sur divers produits !!
      Bonne soirée.

      Répondre

Poster un commentaire

CommentLuv badge